Extension de garantie et remboursement, franchise ou vétusté ?Lorsque vous souscrivez à une assurance ou à une extension de garantie pour vos produits électroniques, lisez-vous toujours la notice d’information? Dans ce contrat est indiquée la manière dont vous allez être indemnisé en cas de panne non réparable. Il est donc important de se renseigner avant de signer.

Une extension de garantie prend en charge tout ou partie du coût des réparations en cas de panne. Lorsque votre appareil n’est pas réparable, la majorité des contrats d’extension de garantie prévoit soit un remboursement soit le remplacement de l’appareil garanti. Attardons-nous sur les remboursements.

 

Combien serez-vous indemnisés de la première à la dernière année de votre extension de garantie ? Nous décryptons pour vous les deux principaux types de remboursement, l’un calculé avec vétusté, et le second avec franchise.

 

De grandes disparités existent et certaines peuvent engendrer leur lot de surprises et de déconvenues…

 

Prenons le cas d’un ordinateur portable acheté 1300€.

 

Voici les deux différentes possibilités de remboursement, selon les contrats d’extension de garantie :

 

remboursement

 

* Taux appliqués sont : 13% de 7 à 12 mois, 17% la 2e année, 22% la 3e année, 22% la 4e année et 22% la 5e année (taux appliqués chez l’un des leaders du e-commerce en France)

 

** Exemple d’un contrat intégrant une franchise de 10%. C’est par exemple le taux appliqué chez monSAV.com pour tous ses contrats.

 

Premier cas : votre contrat prévoit un remboursement avec vétusté

 

Dans ce cas, votre appareil perd de la valeur dès son achat et tout au long de sa vie. En cas de remboursement, surtout dans les dernières années du contrat, la somme perçue ne vous aidera quasiment pas à racheter un nouvel appareil. Cette décote appliquée, qui dépend du contrat, est alors très importante à prendre en compte au moment de souscrire à une assurance ou à une extension de garantie.

 

Second cas : remboursement calculé avec application d’une franchise

 

Dans le cas où votre contrat propose un remboursement avec franchise, il est simple de calculer le montant de votre indemnisation.

 

Vous serez indemnisés à la valeur d’achat de l’appareil, moins la franchise, que votre appareil ait 1, 2, 3 ou 4 ans.

 

La valeur de la franchise peut varier d’un contrat à un autre, c’est donc un point à surveiller !

 

Un contrat intégrant un calcul de remboursement par franchise semble être la solution la plus avantageuse, qui vous garantit une indemnisation sans surprise en cas de panne non réparable. Restez néanmoins vigilent sur le taux de franchise appliqué!